Quel camping-car pour le tour du monde ?

Dès qu’on a commencé à penser tour du monde, avant même de planifier un itinéraire, on s’est dit qu’on le ferait en camping-car. Histoire de conserver une petite maison roulante, d’avoir un point de ralliement pour les enfants, de pouvoir se faire quelques petits plats aussi…

On en a visité quelques uns, écumé les blogs de tourdumondistes, demander conseils à untel, à untel, et puis à untel aussi qui avaient tous des avis très intéressants, mais plus ou moins différents…

Et on a fini par se décider pour un… Challenger 396 :

Un moteur Ford et une horde de 170 chevaux sous le capot, près de 3 mètres au garrot, 7,40 mètres de longueur à manier avec amour dans les virages.

Un panneau solaire sur le toit (sous le toit, ça aurait été moins pratique), des pneus tout-terrain pour aller sur tous les terrains…

Trois lits pavillon pour garder un maximum d’espace pendant la journée, et un autoradio bluetooth pour pouvoir danser dans cet espace.

Seulement 10 000 kilomètres au compteur de la bête… Un jeune homme… qui fera peut-être moins le fier après 40 000 de lacets chinois et de côtes péruviennes.

Une difficulté connue dès le départ : le besoin d’utiliser un additif pour le carburant : de l’AdBlue… On part avec quelques réserves, mais on ne sait pas encore si on en trouvera à l’étranger.

Et après 1 mois de voyage ? (Russie)

C’est long 7m40 ! Et un porte-à-faux de deux mètres aussi ! C’est compliqué à manœuvrer, et on a vite fait de… casser la sorties des eaux usées (ce n’est qu’un exemple bien sûr…), ou de rayer le pare-choc d’un touriste hollandais (là encore, un exemple…).

Mais à l’intérieur c’est vraiment spacieux. Beaucoup de place pour ranger, et aussi (un peu) pour circuler. Et jusqu’ici ça roule vraiment bien, ça ne bronche pas dans les cotes. Verdict plus avancé en Mongolie ?

Aucune difficulté à trouver de l’AdBlue en Russie, il y en a dans de très nombreuses stations essence, directement à une pompe spéciale.

Après 2 mois de voyage (Mongolie)

La Mongolie aura mis quelques bémols à nos certitudes ! Il faut dire que les pistes mongoles sont réputées pour être parmi les pires qu’il soit au monde… Donc au final, un pare-choc arrière cassé, c’est bien peu de choses, n’est-ce pas ? :cc:

Mais oui, c’est certain… Le gros défaut de notre véhicule, c’est son (trop) long porte-à-faux…
La preuve dans un petit clip parodique qu’on a tourné au pays des yaks :

Evidemment, impossible de trouver de l’AdBlue en Mongolie… C’est déjà difficile de trouver du diesel ! :-D

Après 3 mois de voyage (Chine)

En Chine, on a enfin pu apprécier notre véhicule à sa juste valeur ! Nous étions dans un convoi de 8 véhicules, dont des camions… Au début ça ne roulait pas très vite, donc on ne consommait vraiment pas grand chose (7 litres au 100 !)…

Et dans la deuxième partie du voyage, nous nous sommes divisés en deux groupes, nous avons alors pu profiter de nos 170 chevaux et des autoroutes impeccables chinoises !

Question confort intérieur : c’est toujours le bonheur… De l’espace, des rangements (même trop).

Question casse : pas grand chose, quelques fusibles à remplacer, quelques portes de placard qui coincent un peu… on a cassé la protection en verre des feux de cuisine… Mais en fait, ça sert pas à grand chose !

AdBlue : On en trouve dans quasiment toutes les stations, en bidons. Ils appellent aussi ça « Meyola ».

Après 4 mois de voyage (Laos)

On a retrouvé quelques routes accidentées ! Ce n’est pas la Mongolie, mais ça secoue toujours à chaque fois… On s’habitue à ramasser les vêtements sur les cintres dans les placards… Et on touche encore quelques fois le parechoc arrière.

On s’est fait une bonne montée jusqu’à 1800 mètres, sans encombres… Par contre en descente, on n’a aucun frein moteur… Il faut faire attention à la pédale, et y aller tout doucement. Quelques soucis quand même sur des butes un peu abruptes avec du gravier… ça patine, il faut s’y reprendre à plusieurs fois… Ou choper le coup !

Petite crevaison : changement sans difficulté, mais en plein cagnard ! Puis réparation par un garage local pour… 3 euros !

La nuit il fait TRÈS chaud ! On profite de nos moustiquaires sur chacune des ouvertures, mais si on veut vraiment aérer, il faut les ouvrir… Et là : vive les moustiques !

Pas trouvé d’AdBlue au Laos… Mais on n’a pas beaucoup roulé, donc on a encore des réserves… Et un bidon de 20 litres dans la soute !